Le travail des enfants : causes et actions à réaliser

D’après la statistique publiée par l’Organisation Internationale du Travail, environ 152 millions d’enfants travaillent dans le monde dont près de 73 millions d’entre eux sont victimes des pires formes de travail comme le tri de déchets, le travail dans les mines, l’esclavage, la prostitution, l’utilisation dans les conflits armés, et autres. D’où, il est primordial de mettre en place des mesures adéquates pour éradiquer ce phénomène.

Les différents facteurs de ce type de travail

D’une manière générale, le travail infantile correspond à tout travail ou activité qui le prive de leur enfance. Notons que l’âge minimum légal dont les enfants sont autorisés à travailler est de 15 ans. Concernant les travaux légers c’est-à-dire la réalisation d’une activité de façon exceptionnelle, la limite est de 13 à 15 ans. Et pour les travaux dangereux, elle est de 18 ans. Maintenant, on va voir les causes multiples du travail des enfants :

  • La pauvreté : pour subvenir aux besoins de toute la famille, les parents obligent leurs enfants à aller travailler.
  • L’accès difficile à la scolarité et la défaillance du système éducatif : de nombreux facteurs sont à l’origine de l’aggravation du travail des enfants comme la hausse des frais de scolarité, l’éloignement géographique, les violences sur le chemin de l’école, et autres.
  • Le faible niveau d’étude et d’information des parents : ces derniers ne connaissent pas les cadres juridiques en vigueur sur le travail des enfants ainsi que les effets néfastes du travail sur leurs enfants.
  • L’existence des crises humanitaires occasionnées par une catastrophe naturelle ou un conflit : une telle situation favorise la violation de la législation en vigueur et rend encore plus vulnérables les enfants.
  • Et autres.

Les conséquences du travail infantile

Il est important de savoir que les répercussions du travail des enfants sont très graves et touchent de nombreux domaines. Par rapport à l’éducation, il est difficile, voire même impossible pour les enfants travailleurs, d’aller à l’école. Et, cela a un impact défavorable dans leur avenir. À cause des conditions pénibles ainsi que la difficulté des tâches, les travaux dangereux accomplis par les enfants peuvent engendrer des effets néfastes pour leur santé physique et mentale.

Sachez qu’ils peuvent rencontrer des problèmes dans l’utilisation des outils inadaptés à leur âge, la manipulation de produits toxiques et autres. En même temps, il est possible que ses enfants soient victimes des violences sexuelles et cela peut entrainer des grossesses précoces et la contamination des maladies sexuellement transmissibles. Et, il est envisageable de dire que le travail des enfants freine le développement économique et social des pays les plus concernés.

Les actions menées contre ce fléau

De nos jours, tous les pays du monde entier sont concernés par le travail des enfants que ce soit les pays développés ou ceux en développement. Mais la région la plus touchée est l’Afrique Sub-saharienne avec  un enfant sur cinq est assujetti d’un travail. C’est pour cette raison qu’il devient urgent de lutter efficacement contre ce type de travail à travers le monde par le biais d’une approche globale et participative.

Tout d’abord, il faut adopter une technique de prévention qui se manifeste par la sensibilisation et l’information des familles sur les impacts négatifs du travail infantile. Ensuite, il est nécessaire de renforcer et appliquer les arsenaux juridiques qui protègent les enfants. Puis, il faut aider les familles en difficulté à subvenir à leurs besoins en mettant un système d’aides sociales, et autres. Et enfin, les autorités doivent favoriser la réinsertion des enfants travailleurs dans le système éducatif.


Des actions concrètes en France

Le travail des enfants a toujours été une priorité pour l’administration française. En effet, depuis le début du siècle dernier, des solutions ont été mises en place pour éviter à tout prix les problèmes et pour condamner, avec fermeté, le travail des enfants. Bien sûr, cela reste possible dans bien des cas. Cela dit, heureusement, le travail des enfants est très fortement légiféré en France et il existe un très grand nombre de lois. D’ailleurs, le gouvernement a aussi mis en place, depuis des dizaines d’années déjà, des solutions pour contrôler avec précision les entreprises suspectes. Grâce à l’inspection du travail, le travail des enfants est très largement scruté afin d’éviter les problèmes.

Ces contrôleurs peuvent prendre rendez-vous avec les entreprises suspectes ou alors faire un contrôle à l’improviste, ce qui aura pour effet de surprendre les potentiels contrevenants. D’ailleurs, nous tenons à le dire, si vous constatez quelque chose de répréhensible dans une entreprise ou que vous voyez un enfant en train de travailler, n’hésitez pas et prenez les coordonnées inspection du travail afin de les informer au plus vite. Pour rappel, pour engager et faire travailler un enfant en France, il faut absolument avoir l’accord des parents, des structures éducatives et il faut que la mairie en soit aussi informée. Sans cela, il n’est pas possible d’employer un enfant.

Pour rappel, employer un enfant sans avoir effectué les actions nécessaires peut entraîner une peine de prison de plusieurs années ainsi qu’une amende colossale. Dans tous les cas, en France, quoi qu’il arrive, le travail des enfants est légiféré et est surtout déconseillé à bien des égards, quoi qu’il arrive. À la moindre suspections, contactez l’inspection du travail. Ceux-ci viendront contrôler afin de stopper les problèmes de manière radicale et surtout de sanctionner les contrevenants.