Les cinq types de contrats à externaliser vers un cabinet juridique

Les cinq types de contrats à externaliser vers un cabinet juridique

Si vous avez envisagé l’externalisation des processus juridiques, les contrats récurrents sont un excellent point de départ. La pratique du droit comporte des tâches transactionnelles complexes et des travaux juridiques complexes. Les cinq types de contrats suivants prennent du temps et nécessitent des compétences. Ils sont des candidats parfaits pour l’externalisation à un spécialiste des contrats.

1.    Ententes de non-divulgation

Les ententes de non-divulgation sont des ententes entre deux parties. Elles visent à préserver la confidentialité des renseignements précis. Donc, vous ou vos cibles acceptez de ne pas divulguer à des tiers des renseignements, comme :

  • Des secrets commerciaux
  • Des plans d’affaires
  • Des renseignements non-publics

Ces ententes protègent votre entreprise ou maintenir votre flux d’affaires actif. Un fournisseur d’externalisation juridique peut :

  • Superviser toutes vos ententes
  • Assurer la cohérence
  • Gérer vos responsabilités
  • Protéger vos intérêts

2.    Accords bilatéraux

Les sociétés ont souvent besoin des conventions pour lier de nouvelles parties à des contrats existants, tels que les conventions :

  • Non-divulgation
  • Entre actionnaires
  • D’exploitation de SARL
  • fiduciaires
  • De partenariat

Contrairement aux accords sous-jacents, ces accords sont généralement assez répétitifs. Comme ces ententes sont censées à lier les parties initiales, les conditions sont déjà établies et peu de négociations sont nécessaires. La routine d’ententes bilatérales les rend idéales pour déléguer à un fournisseur d’externalisation juridique.

3.    Lettres de mission

De nombreuses relations d’affaires commencent par une lettre de mission. Elle définit la relation et la portée de l’engagement et des attentes des parties. Les lettres de mission suivent généralement un format assez standard. Les entreprises peuvent avoir à signer plusieurs lettres de mission, et il s’agit d’une tâche élevée. Elle peut prendre du temps face à d’autres tâches essentielles lorsqu’elles sont traitées à l’interne. Ces accords importants sont les uns des meilleurs candidats à l’externalisation.

4.    Contrats fournisseurs

Les détails sur la façon dont la plupart des entreprises interagissent avec leurs fournisseurs devraient être bien établis. Ils vont de la confidentialité aux mesures de sécurité. Alors, les contrats des fournisseurs devraient être hautement normalisés. Il ne suffit pas de modifier et d’insérer une poignée de clauses à chaque fois. La routine des contrats avec les fournisseurs est une tâche idéale à confier à un spécialiste. Il libère votre personnel interne pour qu’il se concentre plutôt sur les tâches essentielles.

5.    Lettres de défiance

Toute entreprise qui fait preuve de diligence raisonnable devrait connaître les lettres de non-conformité. Elles incorporent des clauses de routine protégeant l’entreprise qui émet la lettre contre toute responsabilité. La plupart des sociétés utiliseront la même lettre dans tous les cas. Elles ne changent que le nom des parties impliquées et la description de l’opération sous-jacente. Mais il s’agit de documents répétitifs qui nécessitent beaucoup d’attentions, ils sont idéaux pour les fournisseurs d’externalisation juridique.

Les procédures juridiques de résiliation du contrat

Les procédures juridiques de résiliation du contrat

Dans certaines situations, vous pouvez vouloir ou devoir mettre fin à un contrat pour plusieurs raisons. Un contrat peut être résilié si certaines conditions ont changé depuis sa création. Certains contrats peuvent également être annulés si le contrat n’a jamais été légal. Si vous décidez de mettre fin à un contrat, vous devez vous assurer que la résiliation entraînera le moins de dommages possible pour vous. Un contrat de résiliation de contrat survient lorsqu’un contrat est annulé avant que les stipulations ne soient remplies par chaque partie. Bien que de nombreuses personnes se concentrent sur la mise en œuvre d’un contrat, le délai de résiliation est tout aussi important. La résiliation d’un contrat résulte souvent d’un changement de partenariat ou de services spécifiques inclus. Cela pourrait également signifier que la relation ou les services offerts ont changé ou que les services sous-traités sont déjà terminés. Des procédures juridiques sont à suivre pour résilier légalement un contrat. Cela évite toute confusion et peut protéger chaque partie de futurs litiges juridiques impliquant une rupture de contrat.

Utilisez une clause de résiliation

De nombreux types de contrats à long terme et à renouvellement automatique comportent une clause de résiliation. Ce type de clause est important dans la procédure juridique de résiliation du contrat :

  • Cela vous indique les étapes à suivre si vous souhaitez résilier le contrat.
  • Une clause de résiliation commune stipule que la personne qui souhaite résilier le contrat doit notifier son intention aux autres parties en cause.
  • Cela doit être écrit et dans un certain nombre de jours à compter de la date à laquelle ils souhaitent mettre fin au contrat ou le renouveler automatiquement.

Les clauses de résiliation peuvent inclure des frais pour résiliation anticipée. Assurez-vous que vous êtes prêt à payer l’amende avant d’utiliser la clause et de mettre fin au contrat. Il est important de garder à l’esprit que le contrat est le document juridique le plus important en cas de litige. Cependant, le fait d’avoir accès à un document rédigé montrant que les deux parties ont accepté de mettre fin au contrat prématurément peut aider le cas juridique.

Les démarches juridiques importantes de la résiliation d’un contrat

Il est important de suivre les étapes suivantes avant de signer un contrat de résiliation :

  • Donnez à chaque partie suffisamment de temps pour évaluer le contrat initial
  • Fournir une copie de l’accord de résiliation du contrat aux deux parties
  • Continuez à fournir des services contractuels jusqu’à la signature de l’accord de résiliation.
  • Chaque partie doit signer deux copies du document de résiliation, une pour le signataire et une pour l’autre partie
  • Classez le contrat de résiliation signé avec le contrat original
  • Envisagez de faire notarié le contrat de résiliation du contrat
  • Contactez un avocat pour les contrats de résiliation compliqués

La résiliation est possible en cas de défaillance d’obligation de l’une des parties contractantes

Si l’une des parties ne remplit pas son contrat, ce manquement peut permettre à la seconde de résilier le contrat. Par exemple, si quelqu’un a été engagé pour peindre un mur, l’autre partie a été engagée pour le payer pour ses services. Si le peintre ne respecte pas sa part du contrat (peinture du mur), l’autre partie peut alors résilier légalement sa part du contrat (payer pour le service rendu) car la peinture est une condition du paiement.